Pourquoi je ne perds de poids malgré le sport ?

Alors, ça fait des semaines, des mois voire des années que vous essayez de perdre du poids avec du sport mais rien n’y fait… Vous avez testé X régimes et/ou X pratiques sportives mais vos kilos superflus restent là, aussi tenaces qu’une poignée de Spartes. (1)

perds de poids sport

Clairement, il n’y a qu’une réponse qui puisse expliquer cela.

Quelque chose ne va pas dans votre régime alimentaire. Car comme je le répète souvent, le sport c’est bien mais en termes de perte de poids (de masse grasse), 90% du travail réside dans votre alimentation.

Donc, ce que vous mangez – et ne mangez pas – est d’une importance cruciale.

Et la science actuelle, nous prouve chaque semaine que certains mythes autour de la nutrition sont complètement erronés.

Pour perdre du poids, il faut vraiment savoir ce qu’il faut acheter au supermarché. Mais pas seulement, d’autres facteurs rentrent en jeux et il ne sont pas des moindres !

Néanmoins, n’arrêtez pas le sport… je reviendrai sur le sujet après un petit rappel sur les choses les plus importantes sur le plan alimentaire.

Manger équilibré ?

« Je ne perds pas de poids mais pourtant je mange équilibré, je réduit ma quantité d’aliments gras, je fais du sport toutes les semaines et je ne mange pas souvent d’aliments très caloriques. »

 

D’accord, alors manger équilibré, késako ?

Pour manger équilibré, on nous dit depuis des années qu’il faut manger un peu de tout et privilégier un certain nombre d’aliments quotidiennement pour avoir sa dose de fibres, de minéraux, de vitamines, de calcium, d’acides gras essentiels, etc…

Perdre du poids en mangeant un bon steak

Prenons l’exemple du calcium. Les produits laitiers sont mis en avant car non seulement ils contiennent apparemment beaucoup de calcium mais ils sont aussi une partie essentielle de notre économie. Je ne vais pas vous sortir de théorie de conspirationniste mais bon, de nombreuses personnes jouent un rôle dans ce classement alimentaire et ce ne sont pas forcément tous des nutritionnistes. Aussi, on retrouve du calcium…dans les légumes verts. Celui-ci est bien mieux assimilé par l’organisme.

Si vous mangez de nombreux produits laitiers, privilégiez les produits entiers, biologiques et provenant d’animaux nourris à l’herbe, exclusivement. Évitez les produits laitiers modifiés, allégés et autres supercheries commerciales.

Cela semble contre-intuitif ? Détrompez-vous, ces graisses sont bonnes pour vous même dans le cadre d’un régime amaigrissant. Ces graisses que l’on retrouve également dans ce que j’aime appeler les bonnes huiles ou aliments, apportent des choses précieuses à votre corps tels que les fameux Oméga-3 et Oméga-6, de nombreux acides gras essentiels (l’œuf et les poissons gras par exemple en regorgent) et des vitamines que l’on ne retrouve pas forcément en grandes quantités dans les végétaux. (2)

Si vous privez vos corps de choses essentielles pour son fonctionnement correct, il se rebellera.

Comment choisir vos aliments et suivre vos calories?

Donc, n’ayez pas peur des œufs, du beurre (bio), de l’huile (privilégiez l’huile de coco et le beurre pour la cuisson, l’huile d’olive extra vierge, l’huile de colza ou de sésame pour l’assaisonnement), aussi de temps en temps un bon steak saignant accompagné d’une fricassée de légumes rapidement sautés au wok ne vous empêchera pas de perdre du poids.

Le tout est de savoir ce que vous mangez, servez-vous d’outils comme les compteurs de calories et les calculateurs de besoins caloriques prenant en compte votre mode de vie (vous les trouverez sur tout moteur de recherche).

Cuisinez et achetez des aliments les moins transformés possible, privilégiez les aliments biologiques qui sont plus nutritifs et moins nocifs (soit: des viandes et poissons frais, des légumes et fruits frais, des huiles et produits laitiers locaux) ! Ainsi vous saurez avec précision ce que vous ingérez ! Vous n’êtes pas un expert ? Il y a une multitude de sites de cuisine « pour les nuls ». Puis n’ayez pas peur, on apprend en essayant et en expérimentant !

 Sucres, Glucides et Grignotage

Exit les boissons sucrées et light, qui toutes les deux jouent avec votre taux de glucose sanguin. En mangeant du sucre, que ce soit sous forme de gâteaux ou de féculents (pâtes, riz, pain, céréales, etc.) vous stimulez la production d’insuline, l’hormone qui favorise le stockage des graisses et bloque les mécanismes d’élimination, en conséquence.

Donc, limitez votre consommation de féculents et oubliez les aliments transformés sucrés pendant un temps. Néanmoins, une gourmandise une fois par semaine ne viendra pas bouleverser votre perte de poids. Juste une, hein !

Pour le cas des grignoteurs et grignoteuses compulsifs, il va falloir apprendre à éviter. Votre corps aime bien les périodes sans aliments ou de mini-jeûne. De surcroît, il en a besoin pour se préoccuper d’autres choses que de la digestion.

Si vous sentez la faim survenir, il se peut que vos repas soient beaucoup trop légers, alors rajoutez deux bonnes louches de légumes et ne lésinez pas sur les protéines (celles-ci maintiendront l’effet de satiété jusqu’au prochain repas).

Aussi, la consommation d’alcool peut freiner votre perte de poids. Ce sont essentiellement des calories « vides » donc, si vous êtes fan d’un petit rouge ou de spiritueux, autorisez-vous un petit verre ou deux maximum, par semaine.

Mesurez votre tour de taille

Sport et Perte de Poids

Faire du sport est essentiel pour conserver un corps en bonne santé. Vous préservez votre santé cardiovasculaire, votre masse musculaire, vos os et surtout, votre métabolisme.

Ce dernier est votre allié dans le cadre de la perte de poids. Mais attention à ne pas abuser du sport et de compenser en mangeant de trop.

De surcroît, méfiez-vous de votre balance, si vous pratiquez certains sports qui augmentent votre masse musculaire. Il est fort probable que le nombre reste inchangé car vous avez gagné en muscle et perdu en graisses. N’oubliez pas les muscles pèsent plus lourd que la graisse !

Mesurez votre tour de taille, hanches et cuisses pour observer une perte de poids objective.

Le sport vous aidera à entretenir un corps en bonne santé, tonique et ferme mais c’est un outil, vital certes. Mais c’est un simple outil, rappelez-vous en.

Également, si vous n’êtes pas un grand sportif depuis de nombreuses années, allez-y par paliers. Ne choquez pas votre corps en lui faisant pratiquer du sport excessivement d’un coup.

Pour conclure, préparez un plan de repas hebdomadaire, mangez, cuisinez, faites vous plaisir à l’occasion et pratiquez du sport à votre rythme (en augmentant la difficulté tranquillement).

Ne vous privez pas trop drastiquement car l’effet yo-yo vous rattrapera rapidement. Et surtout, maintenez vos nouvelles habitudes alimentaires une fois la perte de poids désirée obtenue. Il vous suffira d’augmenter votre apport calorique suivant vos besoins (n’oubliez pas les fameux calculateurs).

Ainsi, vous ne pourrez plus dire que vous ne perdez pas de poids malgré le sport!

Sur ce, bonne perte de poids saine !

References:

(1) Exercise vs. Diet in Weight Loss. Christina J. Paez and Len Kravitz. Exercise and Sport Science Reviews. 2000.
(2) A Low-Carbohydrate, Ketogenic Diet versus a Low-Fat Diet To Treat Obesity and Hyperlipidemia: A Randomized, Controlled Trial. William S. Yancy Jr., Maren K. Olsen, John R. Guyton, Ronna P. Bakst, Eric C. Westman Annals of Internal Medicine. 2004.