Perdre du poids apres accouchement 2

Perdre du poids après l’accouchement

Comment perdre du poids après l’accouchement? Déjà, après la rude épreuve de l’accouchement et l’émerveillement à la vue de la nouvelle petite vie que vous avez créée, vient le retour à la réalité. Votre corps est chamboulé, vos hormones sont dans tous leurs états et vos organes reprennent leur place initiale.

Perdre du poids apres accouchement

Donc, commencez par respirer, vous détendre et profitez de votre boubou d’amour qui vient de naître. Cela ne sert pas à grand chose de s’empresser à perdre du poids après l’accouchement. Laissez votre corps se reposer 2 ou 3 mois (du mieux que possible) avant de vous remettre à suer abondamment.

Vous aurez suffisamment de travail comme ça les premiers mois et en suivant quelques conseils pratiques, vous commencerez à perdre du poids!

La grande majorité des nouvelles mamans ont du mal à perdre le poids de la grossesse. Les résultats de recherche sur Google illustrent parfaitement cette réalité avec plus de 50 millions de résultats sur ce sujet.

Mais, malgré la multitude d’articles consacrés à la perte de poids post-grossesse, au final, la perte de poids sera traitée quasiment de la même façon que si vous n’aviez pas eu un bébé. À quelques détails près! (1,2,3)

L’Allaitement Pour Perdre Du Poids Après L’Accouchement

Je vous conseille vivement d’allaiter. En allaitant votre bébé, vous réduirez la rétention d’eau corporelle et vous brûlerez entre 600 et 800 calories par jour! Vous perdrez l’équivalent d’un repas bien nourrissant dans le confort de votre canapé avec l’amour de votre vie blotti contre vous! (4)

En temps normal, il faudrait marcher de 2 à 3 heures, courir pendant au moins 1h30 ou faire 3 heures de yoga pour créer un déficit calorique de la sorte!

Néanmoins, cela ne veut pas dire que vous devriez passer votre journée confortablement affalée dans votre canapé. Je doute fort que bébé vous laissera faire cela de toute façon!

1 heure passée à astiquer, à aspirer et à récurer, vous fera perdre du poids utilement. Aussi, la petite ballade quotidienne avec votre nouveau-né fera partie de ces activités qui vous feront perdre du poids sans vous épuiser.

Pour allaiter votre bébé, veillez à manger une alimentation variée et nutritive. Ce que vous mangez finira dans votre lait et ensuite, dans le système digestif de votre nourrisson! (5)

Plusieurs nutriments essentiels doivent être présents dans votre alimentation pour perdre du poids après l’accouchement:

Le Calcium:

Il est indispensable pour le développement osseux de votre bébé, pour éviter les caries et que vous ne perdiez de la masse osseuse. Donc, consommez quotidiennement du lait, du fromage, des yaourts, des produits au soja enrichis en calcium, des poissons gras et mangez des légumes verts à volonté!

Évitez l’abus de caféine et de théine, qui réduit l’absorption du calcium et excitera bébé inutilement.

Les Fibres Alimentaires:

Si vous souffrez occasionnellement/souvent de constipation, augmentez votre apport en fibres. Veillez également à boire suffisamment d’eau (1,5L) et à pratiquer une activité physique régulière: le ménage et les ballades avec bébé… Votre base alimentaire doit être riche en fibres avec des céréales complètes, des légumes et des fruits, soit 30 grammes par jour nécessaires à l’allaitement.

L’Acide Folique ou Folate:

Il est essentiel pour le développement de nouvelles cellules et de gènes sains. Il vous faudra en consommer un minimum de 600 microgrammes par jour. Vous le retrouvez dans les légumes, les fruits, les noix et les céréales complètes.

L’avocat, les épinards, la levure de bière et les céréales de son sont particulièrement riches en acide folique.

L’Iode:

Essentiel au bon fonctionnement de la thyroïde et également crucial pour le développement du cerveau et du système nerveux de votre bébé. Vous en trouverez dans les céréales complètes enrichies, la viande, les œufs, le poisson, les fruits de mer, les produits laitiers, les légumes et le sel iodé.

Le Fer:

Il intervient dans la circulation sanguine pour le transport de l’oxygène et le maintien de votre système immunitaire. Après votre grossesse, vous aurez besoin de doubler votre apport en fer (9mg par jour). Vous trouverez du fer dans les céréales de son, les lentilles, le tofu, les haricots secs, la viande rouge, les noix, etc…

Autres:

Vous devrez également garantir que votre régime alimentaire contient suffisamment d’Oméga 3 (poissons gras, soja, graines et huile de lin), de Protéines, de Vitamine C (agrumes, kiwi, fraises, etc…) et de Zinc (crabe, céréales enrichies, haricots secs, bœuf, pois-chiches, etc…).

Pensez à éviter les xénoœstrogènes, ce sont des composés chimiques tels que les phtalates, le BPA ou les PCB. Ceux-ci sont souvent présents dans nos emballages alimentaires et ils imitent l’effet des œstrogènes sur notre système endocrinien.

Leur dangerosité est de plus en plus dénoncée par la science et il est préconisé de réduire les contaminants au maximum. (6,7)

Sommeil et Détente

Pour être en bonne santé, il est nécessaire de bien dormir et pour mincir, aussi! Suivant le sommeil de bébé, il n’est pas toujours évident d’avoir un sommeil ininterrompu et par conséquent, réparateur. Pendant cette période d’éducation au sommeil du bébé, il faut profiter de chaque moment de répit.

Si votre nouveau-né fait la sieste, faites-en autant! Quand votre partenaire prend le relais, profitez-en pour vous reposer ou réaliser une activité que vous aimez, en toute tranquillité.

Le manque de sommeil impacte négativement les hormones qui régulent votre appétit et qui vous aident à brûler le surplus de calories. Tout comme le stress prolongé qui libère une hormone appelée cortisol, tout aussi néfaste pour vous, le bébé et votre famille. (8)

Recherchez s’il y a des cours de yoga, de natation, de musique, de pilates ou de méditation qui acceptent les bébés. S’il n’y en a pas près de chez vous, essayez de le faire garder, le temps de vous ressourcer! Faites-vous plaisir, offrez-vous un massage à l’occasion!

Sport Post-grossesse

Sport Post-grossesse

L’exercice physique est indispensable que l’on ait 6 mois ou 76 ans. Non seulement, il vous aidera à récupérer votre ligne, il améliorera également votre santé cardiovasculaire, votre tonicité musculaire, la gestion du stress au quotidien. Si vous souffrez de dépression post-partum, il vous éclaircira les idées pour retrouver le chemin de la félicité.

Des études suggèrent que les femmes qui reprennent une activité physique après l’accouchement ont moins de risque d’être obèses à l’avenir, cela améliore leur sensibilité à l’insuline et leur bien-être psychologique. (9)

Si vous avez eu une césarienne, consultez votre médecin pour savoir concrètement les mouvements à faire ou à ne pas faire.

Du côté des possibilités sportives, vous avez l’embarras du choix. Une fois reposée, vous pouvez même tenter la musculation (avec ou sans équipement). La musculation progressive vous aidera à construire de la masse musculaire maigre, ce qui améliorera votre métabolisme et vous fera brûler plus de calories…même au repos!

Sinon, vous pouvez essayer des sports plus doux tels que la natation, le yoga, le pilates ou bien quelque chose de plus cardio comme le cyclisme, le jogging ou les exercices HIIT pour brûler la graisse du ventre (High Intensity Interval Training en anglais).

N’hésitez pas à demander à une amie ou à un ami de vous accompagner, il est toujours plus sympathique de pratiquer une activité physique à deux ou plus!

Certaines femmes auront besoin de faire plus d’effort pour perdre du poids après l’accouchement, et cela aidera énormément de savoir plus sur les hormones et le poids chez la femme.

References I:

(1) Changes in Diet and Lifestyle and Long-Term Weight Gain in Women and Men. Dariush Mozaffarian, Tao Hao, Eric B. Rimm, Walter C. Willett, Frank B. Hu. N Engl J Med. 2011.
(2) Women’s challenges with postpartum weight loss. Montgomery KS, Bushee TD, Phillips JD, Kirkpatrick T, Catledge C, Braveboy K, O’Rourke C, Patel N, Prophet M, Cooper A, Mosley L, Parker C, Douglas GM.  Matern Child Health J. 2011.
(3) Childbearing and Obesity in Women: Weight Before, During, and After Pregnancy. Erica P. Gunderson.  Obstet Gynecol Clin North Am. 2009.

References II:

(4) Breastfeeding reduces postpartum weight retention. Baker JL, Gamborg M, Heitmann BL, Lissner L, Sørensen TI, Rasmussen KM. Am J Clin Nutr. 2008.
(5) Active Mothers Postpartum A Randomized Controlled Weight-Loss Intervention Trial. Truls Østbye, Katrina M. Krause, Cheryl A. Lovelady, Miriam C. Morey, Lori A. Bastian, Bercedis L. Peterson, Geeta K. Swamy, Rebecca J.N. Brouwer, Colleen M. McBride.  Am J Prev Med. 2009.
(6) Study of Phthalates in Pregnant Woman and Children. Swan, Shanna H., Calafat, Antonia, Kruse, Robin, Lasley, Bill L., Redmon, Bruce, Sparks, Amy, Wang, Christina. Endocrine Disruptors: Epidemiologic Approaches. 2001.

References III:

(7) Association between Several Persistent Organic Pollutants in Serum and Adipokine Levels in Breast Milk among Lactating Women of Korea. Sunmi Kim. Jeongim Park. Environmental Science and Technology. 2015.
(8) Sleep Loss Boosts Appetite, May Encourage Weight Gain. University Of Chicago Medical Center. ScienceDaily. 2004.
(9) Effect of postpartum exercise on mothers and their offspring: a review of the literature. Larson-Meyer DE. Obes Res. 2002.