accelerer la perte de poids

Comment accélérer la perte de poids – Conseils Alimentaires

La patience n’est clairement plus une qualité courante. Plus il y a de progrès technologiques, plus nous voulons que tout soit immédiat ou presque. Flash news: le poulet rôti et le maquillage instantanés du « Cinquième élément » ne sont pas encore une réalité. Mais nous n’en sommes pas loin. Comment accélérer la perte de poids

Donc, au moment de vouloir perdre du poids, nous partons souvent sur le principe: « Je vais me restreindre un temps, puis je vais pouvoir remanger comme auparavant. »

Le « un temps » est variable suivant les individus, mais admettons-le, plus c’est court, plus c’est attractif!

Le hic? Une perte de poids temporelle, c’est possible mais pour qu’elle soit durable, il faut TOUT revoir. Si vous avez pris du poids, c’est qu’il y a un souci, non?

Que faire à partir de là?

En premier lieu, il faut revoir votre alimentation. Renseignez-vous sur les aliments qui vous aideront à atteindre vos objectifs (parcourez ce blog, donc). Trouvez vos points faibles, remplacez-les par des alternatives plus saines et gardez les aliments « dangereux » – pour votre ligne – pour les occasions ou pour le petit dîner en famille/ou en tête à tête. De surcroît, cuisiner n’est pas si compliqué, ni long et vous pouvez créer des plats délicieusement extravagants sans qu’ils le soient pour votre tour de taille.

Et si vous souhaitez accélérer le processus, c’est simple et je vais vous livrer ce secret incroyable qui boostera radicalement la perte de poids…le sport!

Il faudra suer si vous souhaitez perdre du poids plus vite. Qui sait, vous y prendrez peut-être goût?

Je pousse le bouchon trop loin, là? Mais, non. Patience, vous disais-je.

Donc, la première chose à revoir, l’alimentation. C’est le plus important. Je vais vous livrer quelques conseils qui vous aideront à perdre ces kilos qui n’ont rien à faire sur votre corps!

Oubliez les régimes draconiens et les diètes « express »

Comme je vous le disais, la perte de poids est une affaire de longue haleine. Il y a peu de chance que ces kilos perdus en mangeant de l’ananas – à volonté, certes – ne reviennent pas. Concrètement, le taux de succès de ces « diètes » est de 5%. Je le répète, 5%. Pas de quoi crier victoire. (1)

Le plus souvent, on reprend les kilos perdus (surtout de l’eau) et un peu plus car nos corps croient qu’ils viennent de passer une période de disette.

Pour couronner le tout, après une semaine d’ananas, cette pâtisserie et cette pizza aux 4 fromages semblent être le comble du luxe. Non, non, arrêtez, puis non, par pitié, pas le petit apéro en plus! Et voilà, le régime est fini et les « bonnes » habitudes reviennent au galop.

Par conséquent, il vous faut revoir vos habitudes alimentaires pour accélérer la perte de poids et remettre la cuisine saine et les aliments de qualité au menu. (2)

Oubliez les sodas, les boissons sucrées et le sucre tout court

Les sodas, les jus de fruits industriels, les boissons sucrées et le sucre blanc raffiné sont vos ennemis. D’une part, ils ne vous apportent rien sur le plan nutritionnel et ils créent désespoir et confusion au sein de votre organisme.

Aux États-Unis, ils sont une des causes majeures de la pandémie d’obésité et par chez nous, aussi, d’ailleurs…Et en plus de l’obésité, ils augmentent le risque de devenir diabétique, exponentiellement. (3)

Cela s’explique par leur concentration en sucre qui fait que votre taux de glucose sanguin augmente radicalement en un rien de temps. Résultats des courses: la production d’insuline bat son plein et votre corps n’apprécie pas du tout cette blague. Oubliez, votre corps appréciera et vous aussi.

Les glucides: oui ou non?

À l’ère des produits « sans gluten », nous ne savons plus où donner de la tête quand il s’agit d’acheter nos féculents favoris. Par ailleurs, saviez-vous que votre yaourt est « sans gluten »?

Oui, moi aussi, j’ai vraiment trouvé cela surprenant…

Trêve de plaisanteries, la réalité c’est que les glucides ne sont pas diaboliques, surtout si vous n’avez pas de soucis pour les digérer mais…(4)

Certains sont beaucoup plus sains que d’autres.

Les glucides faits à partir de farine blé – souvent raffinée – sont à consommer avec modération, c’est-à-dire, allez-y mollo sur le pain, les pâtes, les céréales et tous les produits à base de farine blé.

De surcroît, certaines souches de blé modifiées au cour de ces dernières décennies pourraient engendrer des problèmes de santé.

Privilégiez, les flocons d’avoine, les bananes, les pommes de terre, les patates douces, les ignames, les tubercules locales et le riz brun.

Pour le petit-déjeuner, plutôt que d’y aller lourd sur les glucides, régalez-vous avec un plat protéiné. Cela vous évitera la montée d’insuline post petit-déjeuner et le coup de barre de fin de matinée.

Dans le cadre de la perte de poids, n’oubliez pas que les glucides offrent un apport calorique considérable donc il est sage de réduire sa consommation et d’augmenter celle de protéines.

Cela vous aidera à perdre du poids sur le long terme et à préserver votre masse musculaire, tout en restant en bonne santé. (5,6,7)

Conseils Bonus Pour Accélérer La Perte de Poids

Pour augmenter votre apport en protéines, misez sur les légumineuses; les haricots, les fèves, les pois-chiches, les lentilles vous apporteront des protéines, des fibres et une multitude de minéraux.

Les légumineuses ont l’avantage de vous fournir de l’énergie durable, elles maintiendront votre taux d’énergie stable tout au long de la journée.

Pour booster votre métabolisme, mettez-vous au jeûne intermittent. Vous pouvez faire cela sur une base quotidienne, en mangeant sur une tranche horaire de 8 heures et en « jeûnant » les 16 heures restantes ou vous pouvez jeûner une ou deux journées entières par semaine pour que votre organisme se repose et soit en pleine forme pour affronter la perte de poids. (8)

Soyez zen. Des études montrent que les femmes qui ont un taux de cortisol plus élevé, ont plus de graisses abdominales. Détendez-vous, c’est bon pour vous et votre tour de taille! (9)

Buvez suffisamment d’eau. Il vous faut au moins 2 litres par jour d’eau, votre foie vous remerciera. Également, pensez à boire un verre d’eau avant de manger, avec votre estomac légèrement rempli, vous mangerez moins.

Parsemez vos plats d’herbes et d’épices, et préparez-vous des infusions et des boissons toniques. En plus de rendre tout aliment fade, savoureux, les herbes et les épices ont des propriétés qui vous veulent du bien.

Misez sur le curcuma, le pissenlit, le chardon-marie, le thé vert, le yerba mate, le glucomannane de konjac et ne vous faites pas avoir par les pilules magiques qui vous promettent monts et merveilles pour accélérer la perte de poids. (10,11)

Souvenez-vous, même si les résultats ne sont pas immédiats, plus tard, non seulement vous verrez la différence mais surtout, vous la sentirez!

References I:

(1) Medicare’s search for effective obesity treatments: diets are not the answer.
Mann T, Tomiyama AJ, Westling E, Lew AM, Samuels B, Chatman J. Am Psychol. 2007.
(2) Obesity, disordered eating, and eating disorders in a longitudinal study of adolescents: how do dieters fare 5 years later? Neumark-Sztainer D, Wall M, Guo J, Story M, Haines J, Eisenberg M. J Am Diet Assoc. 2006.
(3) Intake of sugar-sweetened beverages and weight gain: a systematic review. Vasanti S Malik, Matthias B Schulze, Frank B Hu. American Society for Clinical Nutrition. 2006.
(4) The Role of Carbohydrates in Exercise and Physical Performance. Agriculture and Consumer Protection. Carbohydrates in human nutrition. FAO.

References II:

(5)A Randomized Trial of a Low-Carbohydrate Diet for Obesity. Gary D. Foster, Holly R. Wyatt, James O. Hill, Brian G. McGuckin, Carrie Brill, Selma Mohammed, Philippe O. Szapary, Daniel J. Rader, Joel S. Edman, Samuel Klein. N Engl J Med. 2003. (programme accelerer)
(6)Comparison of a Low-Fat Diet to a Low-Carbohydrate Diet on Weight Loss, Body Composition, and Risk Factors for Diabetes and Cardiovascular Disease in Free-Living, Overweight Men and Women. Kelly A. Meckling, Caitriona O’Sullivan, Dayna Saari. The Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism. 2003.
(7) A prospective study of dietary glycemic load, carbohydrate intake, and risk of coronary heart disease in US women. Simin Liu, Walter C Willett, Meir J Stampfer, Frank B Hu, Mary Franz,Laura Sampson, Charles H Hennekens, JoAnn E Manson. American Society for Clinical Nutrition. 2000.

References III:

(8) Practicality of intermittent fasting in humans and its effect on oxidative stress and genes related to aging and metabolism. Wegman MP, Guo MH, Bennion DM, Shankar MN, Chrzanowski SM, Goldberg LA, Xu J, Williams TA, Lu X, Hsu SI, Anton SD, Leeuwenburgh C, Brantly ML. Rejuvenation Res. 2015.
(9) Stress-induced cortisol response and fat distribution in women. Moyer AE, Rodin J, Grilo CM, Cummings N, Larson LM, Rebuffé-Scrive M. Obes Res. 1994. (programme accelerer)
(10) Herbs and Spices in Cancer Prevention and Treatment. Christine M. Kaefer, John A. Milner.Herbal Medicine: Biomolecular and Clinical Aspects. 2nd edition. 2011.
(11) A comprehensive study on the phenolic profile of widely used culinary herbs and spices: Rosemary, thyme, oregano, cinnamon, cumin and bay. Anna Vallverdú-Queralta, Jorge Regueiroc, Miriam Martínez-Huélamoa, José Fernando Rinaldi Alvarengad, Leonel Neto Leale, Rosa M. Lamuela-RaventosFood Chemistry. Volume 154, 2014, Pages 299–307.